Paiement en ligne RDV en ligne
Le refus de titularisation en fin de stage ne doit pas être motivé mais doit être justifié

Le refus de titularisation en fin de stage ne doit pas être motivé mais doit être justifié

Publié le : 19/03/2021 19 mars mars 03 2021


Par sa décision du 17 novembre 2020, le Tribunal administratif de Bordeaux a suivi le raisonnement développé par le Cabinet concernant l’illégalité de la décision mettant fin au stage d’un agent par l’administration.

La période de stage, en droit de la fonction publique, ne permet pas aux agents de bénéficier du statut des fonctionnaires. Par suite, les stagiaires sont soumis à un statut particulier, du fait du caractère probatoire et provisoire de leur situation.

Cette période, si particulière soit-elle, n’est toutefois pas soustraite à toute protection, c’est ce que nous avons démontré aux juges du Tribunal Administratif de BORDEAUX qui ont suivi notre raisonnement quant au droit applicable à la fin du stage.

Dans le cas d’espèce, l’agent stagiaire d’une commune avait fait l’objet de deux décisions. La première qui venait proroger la durée de son stage et la seconde mettant fin à son stage et le radiant des cadres, l’occasion pour les juges de préciser le droit applicable dans ces deux situations.

La durée du stage est, en principe, d’un an en droit de la fonction publique. Toutefois, les textes prévoient que cette période peut être prorogée dans certains cas.

Si cette décision de prorogation n’a pas à être motivée, elle ne peut reposer sur des faits matériellement inexacts, sur une erreur de droit ou sur une erreur manifeste d’appréciation.

Dans le cas d’espèce, les juges ont reconnu une erreur manifeste d’appréciation de la manière de servir de l’agent. En effet, si l’administration justifiait sa décision par une insuffisance professionnelle de l’agent, l’instruction n’a révélé aucune défaillance de sa part, rendant la prorogation illégale.

La décision de mettre fin au stage d’un agent et de le radier des stages doit quant à elle être justifiée par l’intérêt du service.

Les juges ont alors reconnu un détournement de pouvoir en ce que la suppression du poste de l’agent est entachée d’illégalité. Par leur pouvoir d’instruction, les juges ont constaté que la suppression du poste de l’agent était maquillée par une réorganisation du service qui ne démontrait aucunement la justification du licenciement de l’agent stagiaire.
                       
L’annulation de ces deux décisions par le Tribunal Administratif de BORDEAUX est particulièrement intéressante s’agissant des droits des stagiaires de la fonction publique. S’ils bénéficient d’une situation transitoire, ils sont toutefois titulaires de droits qu’ils peuvent faire valoir devant les tribunaux.
 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.